Canada's NDP

NDP

10 octobre 2019

Le refus d'agir de Justin Trudeau entraîne la fermeture de l'unique clinique d'avortement à Fredericton

Alors que Justin Trudeau fait campagne sur l'avortement, son refus d'appliquer la Loi canadienne sur la santé a mené directement à la fermeture de la seule clinique d'avortement autonome du Nouveau-Brunswick.

La Clinique 554 a annoncé aujourd'hui qu'elle ferme ses portes en raison du refus du Nouveau-Brunswick de couvrir le coût des services d'avortement chirurgical à l'extérieur des hôpitaux – une violation manifeste de la Loi canadienne sur la santé.

Justin Trudeau n'a pas tenu compte des nombreux appels lancés pour défendre les services d'avortement au Nouveau-Brunswick.

Dans les provinces de l'Atlantique, l'accès à l'avortement est limité et coûteux, obligeant certaines personnes à parcourir jusqu'à 500 kilomètres pour avoir accès à l'avortement chirurgical.

Les services de soins de santé essentiels de la Clinique 554 comprennent l'avortement, ainsi que des soins spécialisés pour les personnes transgenres, les personnes séropositives et les personnes aux prises avec la toxicomanie.

Jagmeet Singh, chef du NPD :

« Justin Trudeau fait campagne sur le droit de choisir, mais son refus d'agir a plutôt réduit l'accès à l'avortement. Les néo-démocrates feront de l'expansion de l'accès aux services d'avortement une priorité afin que des établissements comme la Clinique 554 puissent continuer à servir leurs collectivités. Nous appliquerons intégralement la Loi canadienne sur la santé et imposerons des conséquences réelles à tout gouvernement provincial qui crée des obstacles à l'accès à l'avortement. »